Berlin 1885, la ruée sur l’Afrique. La conférence de Berlin : les Occidentaux préparent le partage de l’Afrique [Film documentaire]

Berlin_1885La conférence de Berlin de 1885 a rassemblé, autour du chancelier Bismarck et de ses collaborateurs, la majorité des puissances coloniales européennes du temps ainsi que les Etats-Unis et l’Empire ottoman. Elle a eu pour objet de trouver un terrain d’entente quant aux modalités du partage de l’Afrique. Ce film documentaire bien fait et solide – car appuyé sur les minutes de la conférence rédigées dans un français parfait – donne à voir les tractations et les ambitions de pays gagnés par la fièvre impériale, soucieux de trouver un exutoire nationaliste et accessoirement des bénéfices commerciaux et financiers.

La question du Congo occupe, avec raison, une grande partie des débats. Porté par le roi des Belges Léopold, le projet de donner à l’association internationale du Congo les attributs régaliens d’un Etat dans le vaste bassin du Congo heurte naturellement les ambitions des Français, des Britanniques et des Portugais dans la région. Mais grâce à un savant « lobbying », au concours des Américains qui lui étaient acquis, et après quelques concessions et manoeuvres, Léopold obtient satisfaction et apparaît immédiatement comme le principal bénéficiaire de la conférence de Berlin.

L’Allemagne, qui ne disposait en Afrique que de quelques territoires, voyait pour sa part dans la conférence un moyen habile de donner satisfaction à la France afin de la détourner de l’Alsace-Lorraine dont le sort continuait d’empoisonner les relations bilatérales. Un autre avantage pour Bismarck, et pas des moindres, était de jeter Paris contre Londres. Toutes deux apparaissaient effectivement déjà comme les principales puissances coloniales en Afrique et comme celles dont les appétits étaient les plus grands.

En fin de compte, les diplomates occidentaux décident que c’est bien la mainmise effective d’une puissance sur un territoire et non pas sa possession nominale, méthode jusqu’ici privilégiée par des Britanniques souhaitant avant tout se réserver des zones d’influence économiques sans procéder à une occupation coûteuse, qui permettra désormais la reconnaissance de la souveraineté.

C’est naturellement cette dernière décision qui explique la « ruée » que connaîtra l’Afrique à la fin du XIXe siècle et au début du XXe. En à peine trente ans, l’intégralité du continent africain aura ainsi été divisé. Car quand bien même le protocole final de la conférence ne procède à aucune répartition directe des territoires africains, des documents d’archives portent les stigmates de ces tractations. Ainsi, des cartes ont été retrouvées qui dessinent déjà les frontières coloniales de 1913.

Ce docu-fiction très didactique et pédagogique n’épuise naturellement pas tous les débats de la conférence de Berlin. Mais il permet toutefois de mettre en perspective les ressorts de la colonisation de l’Afrique à la lumière du contexte international de l’époque.

M.B.

Titre : Berlin 1885, la ruée sur l’Afrique
Réalisateur : Joël Calmettes
Nombre de disques : coffret d’un disque
Audio : versions française et allemande
Sous-titrages : français et allemand, anglais
Durée totale : 84 minutes
Sortie : février 2011
Prix : 25 €

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s