Histoire et culture historique dans l’Occident médiéval

histoire_culture_occ_medievHistoire et Culture Historique dans l’Occident Médiéval est la réédition d’un ouvrage paru pour la première fois en 1980. A travers ces pages, fidèles à l’esprit de l’Ecole des Annales, Bernard Guenée nous transporte dans le monde des « historiens » de l’époque médiévale. Cette invitation en un temps où l’histoire est un genre bien mineur est l’occasion de nous interroger sur notre propre vision de cette science humaine et à la place qu’on lui donne dans notre société.

Le livre proposé se divise en trois thèmes principaux qui explorent toutes les facettes possibles du sujet ; un travail qui demanda plusieurs années de recherche à son auteur.

Après une introduction qui s’attarde sur la notion d’historiographie, le médiéviste s’attache tout d’abord à définir l’histoire et ses rapports avec les savoirs « nobles », notamment la théologie et le droit. Chemin faisant, il démontre le rôle limité dans lequel les lettrés tentent d’enfermer l’histoire. Cantonnée à être une science auxiliaire, elle est, au pire, un simple divertissement, une recreatio, comme l’écrit presque dédaigneusement Guillaume de Malmesbury, et, au mieux, un récit didactique offrant au lecteur des exemples « vrais » pour illustrer les propos tenus par les moralisateurs, théologiens, et juristes, entre autres.

La seconde partie de l’œuvre porte sur l’historien et son métier. En suivant des hommes tels Bède le Vénérable, Isidore de Séville, Giraud de Cambrie, ou Geoffroy de Monmouth, pour n’en citer que quelques-uns, le lecteur observe les méthodes employées par ces écrivains pour aboutir chacun à leur manuscrit final. Nous les suivons dans les archives monastiques et leurs enquêtes, nous sourions en découvrant leur manipulation du temps et leur amour pour l’étymologie (lourd de fantaisie), et nous comprenons leurs difficultés à œuvrer tant leur méthodologie est presque balbutiante. Surtout, en parcourant les pages d’Histoire et Culture Historique dans l’Occident Médiéval, nous assistons à la naissance de l’histoire en tant que phénomène culturel à part entière.

En effet, la dernière partie du livre s’intéresse au rôle de la « culture historique » dans la société médiévale. Après avoir démontré et analysé le succès indéniable d’ouvrages historiques, telles les Grandes Chroniques de France et l’Histoire de Guillaume de Tyr, Bernard Guenée montre le rôle grandissant des historiens, notamment dans le domaine politique. Ceux-ci, comme le montre les exemples de Jean Chartier et Jean Castel, acquiert enfin légitimité et lettres de noblesse durant les deux derniers siècles du Moyen Age.

Le présent ouvrage est une véritable réussite. Le propos, étayé par d’innombrables et probants exemples, est juste et précis. Malgré un sujet, des notions, et des concepts complexes, Bernard Guenée parvient à partager son savoir, fort vaste, avec tous les publics qui souhaiteraient en connaitre davantage sur ce point. Cette étude peut être lue par le novice éclairé autant que par le spécialiste qui y trouvera, de plus, une quantité de notes conséquente et une bibliographie incroyablement riche. Histoire et Culture Historique dans l’Occident Médiéval est, malgré son ancienneté, un incontournable pour tout médiéviste.

Aimeric Vacher
Titre : Histoire et culture historique dans l’Occident médiéval
Auteur : Bernard Guenée
Editeur : Flammarion
Nombre de pages : 480 p.
Publication : Mai 2011
Prix : 26 €
ISBN : 978-2-7007-0416-7
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s