La Magie dans l’Antiquité

lamagiedanslantiquiteAvec La Magie dans l’Antiquité, Michaël Martin nous entraîne dans un domaine souvent délaissé par l’historien, celui du fantastique. Attention, le but n’est ici de convaincre le lecteur ni de l’ancienne existence réelle ni de l’efficacité de la sorcellerie mais de faire une description raisonnée de la magie antique et de comprendre l’importance de ce phénomène dans les sociétés gréco-romaines. Ainsi débarrassé des préjugés, il est alors possible de parcourir son analyse et d’en dégager trois axes d’études dans cet ouvrage.

L’historien, tout d’abord, s’intéresse à la dimension sociale de la magie. Qui sont les mages, professionnels ou profanes d’un jour, et comment sont-ils formés ? Quel est leur place parmi leurs contemporains et dans la sphère philosophico-religieuse ? Les réponses apportées montre bien le paradoxe de cette fonction. Si tous, Romains comme Grecs, s’en remettent à un art ésotérique qu’ils respectent, de la jeune mère voulant protéger son bébé à l’empereur Julien II (ca. 331/332 – 363) qui n’hésita pas à s’entourer de théurgistes et oracles, il n’en demeure pas moins que le magicien est tout aussi craint et, surtout à partir de l’Antiquité tardive et de l’influence chrétienne, considéré comme un être maléfique à ostraciser ; le mythe de la sorcière diabolique fait son chemin. Une attention toute particulière est d’ailleurs portée aux affaires judiciaires et à la législation romaine en la matière.

Michaël Martin s’attarde ensuite sur la magie elle-même. Il livre au lecteur un aperçu des rituels pratiqués et des composants utilisés pour satisfaire les désirs des désespérés et de ceux que nous qualifierions aujourd’hui de crédules. De la magie médicale du Pharmakon à la divination, de l’intercession divine, puisque le monde des Dieux ne peut être extérieur à celui de la magie, à l’envoûtement, l’historien montre l’étendue des possibilités supposées offertes par cet art ancien. Ce faisant, l’auteur passe en revue la liste des ingrédients nécessaires à la pratique magique, nous entrainant dans le monde des Lapidaires et autres Physika. Amulettes, figurines, intailles, tablettes, formules, et autres substances, de la cire d’abeille au quignon de pain, de la pivoine au lézard à deux queues, dévoilent leurs propriétés fantastiques. Remarquons au passage que nulle mention n’est malheureusement faîte aux ingrédients fantastiques, corps de basilics ou membres draconiens, pourtant mentionnés dans l’Histoire Naturelle de Pline l’Ancien, citée en référence.

Enfin, l’auteur explore la dimension littéraire de son sujet en se focalisant sur une catégorie particulière de mages, objet de tous les fantasmes jusqu’à nos jours : la sorcière. Figure célèbre, telle Circé, ou représentante d’une subdivision de cette catégorie de lanceuses de sorts, comme « les femmes qui font descendre la Lune », la sorcière est un personnage incontournable de la littérature antique, voire du paysage culturel classique. La rencontre de ces femmes nous plonge véritablement dans le mythe.

Le travail entrepris ici est une invitation à découvrir le monde si réel de la magie dans les société gréco-romaines. S’il ne peut être considéré que comme une introduction à l’étude de ce sujet de par son format limité, il convient de souligner le sérieux de la démarche et la qualité des nombreuses sources citées. Un livre de qualité pour quiconque souhaite avoir une autre vision de l’époque antique.

Aimeric Vacher
Titre : La Magie dans l’Antiquité
Auteur : Michaël Martin
Editeur : Ellipses
Nombre de pages : 159
Publication : Avril 2012
Prix : 15 €
ISBN : 978-2-7298-7304-2
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s