Affaires étrangères. Tome I : 1981-1988

AE_DumasDe Roland Dumas, on a souvent aujourd’hui tendance à ne retenir que les récentes affaires liées à son nom. Entre frégates et chaussures de luxe, on oublie souvent qu’il fut un observateur privilégié de la diplomatie française des deux septennats de François Mitterrand. De nombreuses fois député à partir de 1956, il est nommé au bureau de Vergennes dans le gouvernement Fabius en 1984 et retrouve son poste en 1988, après l’épisode de la première cohabitation. Deux tomes, un pour chaque septennat du président défunt, viendront à terme compléter ce récit.

Pour la première fois dans l’histoire de l’après-guerre, un gouvernement socialiste prenait les rênes du pays et, de fait, ceux de sa politique extérieure. Ce changement a suscité les inquiétudes de nos partenaires tout en constituant un défi pour le parti socialiste, bien décidé – dans les premiers temps – à mettre en pratique ses idéaux internationalistes. « Prenez des notes pour que vous écriviez un jour ce que nous avons fait. Mieux vaut que cela soit réalisé par nous plutôt que par nos adversaires », voilà le vœu qu’exprimait François Mitterrand et auquel répond aujourd’hui Roland Dumas par ce livre.

Loin d’un compte-rendu chronologique, le présent ouvrage présente à tour de rôle divers événements qui ont marqué la première partie de la décennie 1980. Les questions européennes cohabitent étroitement, au cours de celle-ci, avec les grands événements internationaux. Que l’on songe au soutien de François Mitterrand à Margaret Thatcher lors de la guerre des Malouines, au renouveau des relations franco-allemandes, à l’entrée dans la CEE de l’Espagne et du Portugal, aux rapports entretenus par la France avec l’URSS et les Etats-Unis dans un contexte international difficile, on ne peut que constater la difficulté des questions soumises au Quai d’Orsay durant ces années.

Ces quelques pages ont le mérite de faire plonger le lecteur au cœur des sphères de pouvoir de la « république mitterrandienne » et de l’éclairer sur les enjeux d’une époque dont le grand public ne semble avoir retenu que sa seule musique. À défaut de révélations fracassantes, on sera attentif aux détails inédits que fournit ce livre ainsi qu’au soin didactique apporté par l’auteur à sa démonstration. Effectivement, certaines thématiques ici abordées – notamment financières – s’avèrent parfois complexes, notamment du fait de l’enchevêtrement des enjeux et des événements. Il apparaît finalement que ces années quatre-vingt méritent enfin d’entrer dans le champ de l’Histoire. Ce livre de souvenirs y contribuera sans aucun doute.

M. B.

Titre : Affaires étrangères, tome I
Auteur : Roland Dumas
Editeur : Fayard
Nombre de pages : 440
Publication : Janvier 2007
Prix : 24 €
ISBN : 978-2-213-63017-5

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s