Une tutelle coloniale. Le mandat français en Syrie et au Liban. Ecrits politiques de Robert de Caix

une_tutelle_colonialeDans ce livre, Gérard Khoury cherche à éclairer au mieux l’action, le rôle et l’influence de Robert de Caix à l’occasion de la constitution en Syrie et au Liban du mandat confié à  la France par la Société des Nations au lendemain de la Première Guerre mondiale. C’est effectivement sur les ruines de l’Empire ottoman que France et Grande-Bretagne bâtissent – avec le retour de la paix – des colonies d’un nouveau genre au Proche et au Moyen Orient. Celles-ci sont placées sous leurs administrations directes, mais leurs sont confiées avec l’aval du concert des Nations, institutionnalisé à  Genève.

La longue introduction à ce livre est en premier lieu constituée d’une courte biographie « professionnelle et politique » de Robert de Caix, d’abord chargé par Clemenceau des questions d’Orient avant d’être nommé secrétaire général du Haut-Commissariat à Beyrouth. Revenant sur son rôle de négociateur et sur l’accord conclu avec l’émir Faysal au cours de l’année 1920, G. Khoury souligne le souci qu’a la diplomatie française de contrebalancer l’influence anglaise dans la région et l’intérêt qu’ont les deux puissances à briser le nationalisme arabe en contrecarrant les velléités d’unification. C’est ensuite au travail de Robert de Caix, représentant accrédité de la France à la Commission des mandats de la SDN de 1924 à 1939, que s’intéresse l’auteur. Sans doute le court chapitre qui suit, consacré aux conséquences du découpage des provinces arabes de l’Empire ottoman et qui prolonge l’analyse en direction d’événements très contemporains apparaît comme relativement hors propos. Quant à la seconde partie, qui occupe la majeure partie de cet ouvrage, elle est constituée des différents écrits politiques de Robert de Caix à l’occasion de son passage à Beyrouth (1919 – 1923), généralement adressés à sa hiérarchie et rendant compte d’événements, d’entretiens ou d’échanges épistolaires particuliers.

Là réside le plus grand intérêt de ce livre : il sort de l’ombre où l’histoire l’avait jeté un homme dont le travail, voire l’influence, sont loin d’avoir été négligeables. Il s’inscrit dans un champ de la recherche historique en devenir ; celui du renouveau du genre biographique appliqué à de hauts fonctionnaires et autres administrateurs. Enfin, cette publication permet de faciliter l’accès à ces sources primaires, si précieuses pour le chercheur.

M. B.

Titre : Une tutelle coloniale. Le mandat français en Syrie et au Liban
Auteur : Gérard D. Khoury
Editeur : Belin
Nombre de pages : 496
Publication : octobre 2006
Prix : 29 €
ISBN : 2-7011-4201-6

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s