Histoire de l’idée européenne au premier XXe siècle. A travers les textes

histoire_idee_europeenneDans l’imaginaire collectif français et européen, l’Europe est née avec la CECA (Communauté économique du charbon et de l’acier) fondée en 1951, sur les décombres d’un continent ruiné par la seconde guerre mondiale. Pour autant, l’idée d’un lien fédéral unissant les nations européennes remonte bien au delà du projet novateur d’Aristide Briand, soumis par la France à la Société des Nations en 1932. Sans remonter à la genèse de cette idée qui prend corps au cours du siècle des Lumières, il faut bien admettre que celle-ci naît très concrètement à la fin du XIXe siècle, notamment à l’occasion des conférences de La Haye de 1899 et de 1907. L’européisme devient alors une doctrine concrètement ancrée dans les opinions publiques. C’est ce champ chronologique méconnu que Bernard Bruneteau a pris le parti d’explorer de près, grâce aux travaux et aux écrits d’intellectuels, de politiciens ou d’économistes pour lesquels l’Europe, si elle n’était encore qu’une utopie, devait à terme devenir une réalité garante de la paix et de la prospérité du continent. C’est ainsi à la partie essentielle du corpus documentaire qui a précédé et inspiré l’institutionnalisation de l’Europe qu’est consacré ce précieux volume.

Le présent livre met en exergue 145 extraits de textes qui reflètent les différentes sensibilités politiques ainsi que l’évolution du projet européen dans l’esprit de l’élite politique, économique et intellectuelle du temps. Effectivement, il ressort de cette sélection que le rapport entretenu à l’Europe et la situation internationale du moment sont inextricablement liés. Pour autant, les principales préoccupations qui agitent encore actuellement la construction européenne, transcendent déjà le pragmatisme des contemporains. Les grands débats s’articulant autour des relations à entretenir avec les Etats-Unis ou l’URSS (aujourd’hui la Russie), avec le reste du monde (par le biais, à l’époque, des colonies), la question des frontières de l’Europe (la place de la Turquie, déjà), celle de l’unité territoriale (l’abolition du protectionnisme économique), de la nature du régime de coopération à fonder alimentent une réflexion souvent très théorique mais parfois, également, très concrètement en prise avec la réalité pratique.

Non exempts de rivalités, d’intérêts divergents et d’oppositions idéologiques frontales, ces textes donnent à voir la richesse d’un débat au centre duquel on retrouve les notions d’Etat, de nation ou encore de marché. Répartis chronologiquement en cinq parties distinctes, ces textes n’en sont pas moins classés par thèmes. Les choix pertinents de B. Brunteau fondent la cohésion de l’ensemble alors que les courtes introductions à chacune des parties et à chacun des textes éclairent le lecteur tant sur les enjeux que sur la nature et l’influence des projets, des ambitions, des solutions techniques ou des visions globales exprimés.

M. B.

Titre : Histoire de l’idée européenne au premier XXe siècle
Auteurs : Bernard Bruneteau
Editeur : Editions Armand Colin
Nombre de pages : 285
Publication : juin 2006
Prix : 25,50 €
ISBN : 2-200-26920-X

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s