L’amiral Horthy. Régent de Hongrie

hortyAvec ce livre, Catherine Horel, historienne spécialiste de l’Europe centrale et plus spécialement de la Hongrie, offre aux lecteurs francophones la première biographie en langue française de Miklos Horthy, régent de Hongrie durant toute la période de l’entre-deux-guerres.

D’abord aide de camp de l’Empereur François-Joseph, puis commandant en chef de la flotte austro-hongroise pendant la Première Guerre mondiale, Miklos Horthy est un pur produit de l’élite de cette monarchie multi-nationale qui ne survivra pas au conflit.

Homme d’ancien régime, Miklos Horthy arrive à la tête du pays si ce n’est par hasard mais du moins dans des circonstances tout à fait particulières où sa place dans la haute hiérarchie militaire a certainement davantage pesé que ses qualités personnelles.

Amiral sans flotte, il est nommé en mars 1920 régent d’un royaume sans roi. Il saura d’ailleurs vigoureusement s’opposer aux tentatives de restauration de l’ex-empereur Charles, tant pour assurer l’avenir d’une Hongrie placée dans le camp des vaincus et isolée diplomatiquement, que pour conforter son propre pouvoir personnel.

Dans ce livre, qui adopte le rythme ternaire de la vie de Horthy (1868-1919, 1920-1945, 1946-1957), c’est davantage la nature du régime installé qui intéresse Mme Horel plutôt que le détail d’une existence privée finalement bien lisse.

Car en effet la Hongrie de l’entre-deux-guerres n’est pas ce régime authentiquement fasciste décrit par les historiens de l’après seconde guerre mondiale. La réalité est plus complexe. Certes conservatrice et autoritaire, certes répressive à l’égard des mouvements de gauche, certes traversée par de forts courants antisémites qui marqueront de leur empreinte la législation nationale dans les années trente principalement, la Hongrie de l’entre-deux-guerres n’évolue pas à la façon de l’Allemagne ou de l’Italie.

Elle demeure dans la guerre sur cette ligne de crête étroite, acceptant les remaniements territoriaux qui servent ses intérêts, entrant dans la guerre contre l’URSS mais refusant toute déportation des Juifs hongrois. La Hongrie ne bascule finalement qu’au moment de la prise de contrôle directe du pays par les Allemands au printemps 1944.

L’exil de Horthy puis l’arrivée au pouvoir des communistes jettera une lourde chape de plomb sur cette page d’histoire. Le retour de la démocratie au début des années 1990 ouvrira la porte à une large réhabilitation, parfois infondée, du personnage qui deviendra alors un enjeu politico-mémoriel majeur que décrypte admirablement l’auteur.

M. B.

Titre : L’amiral Horthy
Auteur : Catherine Horel
Éditeur : Perrin
Nombre de pages : 472
Publication : 2014
Prix : 250 €
ISBN : 978-2-262-03570-9

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s