Alfred Rosenberg. Journal, 1934-1944

rosenbergNé en 1893 dans une famille allemande de Reval (aujourd’hui Tallin), alors ville de l’Empire russe, Rosenberg suit dans un premier temps des études d’architecture à Riga et à Moscou avant de s’installer en Allemagne à la fin de l’année 1918. A Munich, il entre très vite au NSDAP où il prend la direction du journal du parti en 1923. Antisémite virulent, il produit de nombreux textes dans cette veine, et semble avoir eu de ce point de vue une véritable influence sur Hitler. Considéré comme l’inspirateur idéologique du parti nazi, comme une spécialiste des questions de politique étrangère, il ne sera pourtant jamais un de ses acteurs du premier cercle du pouvoir nazi et occupe une position marginale jusqu’en 1941 ; date à laquelle il est nommé ministre du Reich pour les territoires occupés à l’Est. Menant une politique radicale pour donner à l’Allemagne les ressources nécessaires à l’effort de guerre, il contribue aux destructions et aux massacres perpétrés sur les arrières de l’armée allemande. Capturé par les Américains, jugé à Nuremberg, il est exécuté en octobre 1946.

Disparu depuis 1946, le journal d’Alfred Rosenberg a été retrouvé en 2013 aux États-Unis et publié alors pour la première fois. Ce document est donc particulièrement intéressant dans la mesure où les journaux intimes des dirigeants nazis sont particulièrement rares. Certains d’entre eux ont pu laisser des agendas, comme Heinrich Himmler. En somme, seuls deux d’entre eux ont rédigé des journaux au sens strict du terme : Goebbels et Rosenberg. Pourquoi ce silence ? Les préfaciers et commentateurs de ce document, Jürgen Matthaüs et Frank Bajohr, tentent une explication : « chez les responsables du national-socialisme, le fait […] de savoir [les] grands objectifs idéologiques ne signifiaient pas du tout qu’ils soient prêts à apporter un témoignage en la matière. La plupart de ces grands dirigeants se voyaient comme des hommes d’action, peu enclins à la contemplation et moins encore à la réflexion critique ». Ce n’est donc pas un hasard si les deux « idéologues » du parti nazi ont été les seuls à laisser un tel document.

La longue introduction et les commentaires à ce livre s’avèrent précieux de par le souci des auteurs de contextualiser la rédaction de ce journal et de la mettre chronologiquement en perspective, au regard de l’évolution de la position personnelle de Rosenberg dans l’appareil d’État nazi tout autant que celle de la situation internationale dans la seconde moitié des années trente puis de la guerre mondiale ; au besoin en ajoutant au fil du texte rédigé par Rosenberg des documents « précisant son rôle […] plus nettement qu’il ne le fait dans ses carnets ». Les propos de Rosenberg offrent ainsi son regard subjectif sur les conflits de compétences et de personnes au sein du régime, ils permettent de réévaluer son rôle dans le passage de la persécution des Juifs à leur destruction, ils donnent à voir l’intérêt qu’il attache à la destruction des Églises, à l’anéantissement de tous les Bolcheviques, mais aussi ses divergences de vues géopolitiques avec le premier cercle du pouvoir, et avec Hitler lui-même – quant bien même Rosenberg restera d’une « obséquiosité opportuniste » vis-à-vs du Führer –, quant au sort à réserver aux populations de l’Est et l’intégration/domination de cet espace. Finalement peu suivi par ses pars malgré ses efforts pour convaincre, Rosenberg livre accessoirement sa réelle amertume, particulièrement palpable vis-à-vis de Goebbels et d’Himmler.

Le journal de Rosenberg s’avère donc un document particulièrement intéressant, admirablement « mis en musique » par ses commentateurs, qui révèle la criminelle « vision du monde » – la Weltanschauung – d’un des architectes du plus important génocide de notre histoire.

M. B.

Titre : Alfred Rosenberg. Journal, 1934-1944
Auteurs : Présenté par Jürgen Matthaüs et Frank Bajohr
Éditeur : Flammarion
Nombre de pages : 680.
Publication : septembre 2015
Prix : 32 €
ISBN : 978-2-0813-6635-0

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s