Documents Diplomatiques Français, série 1939-1944. 1941 : 1er janvier – 31 décembre. Vol. 5

69926_Jaquette.inddLes DDF ou Documents Diplomatiques Français constituent un outil incontournable pour le chercheur qui s’intéresse un tant soit peu aux relations internationales. Composée de sept séries elles-mêmes divisées en plusieurs tomes (deux à trois volumes par année), cette colossale publication a d’abord été entreprise par Renouvin et Duroselle (pour les années trente) avant d’être poursuivie, encore aujourd’hui, par les meilleurs historiens et archivistes. Sélectionnés et annotés par eux, ces documents rendent compte de la politique extérieure française tout au long du XXe siècle :

1914-1919, sous la direction de Claude Montant ; 1920-1932, sous la direction de Christian Baechler ; 1932-1935, sous la direction de Jean-Baptiste Duroselle et Pierre Renouvin ; 1936-1939, sous la direction de Jean-Baptiste Duroselle et Pierre Renouvin ; 1939-1944, sous la direction d’André Kaspi ; 1944-1954, sous la direction de Georges-Henri Soutou ; Depuis 1954, sous la direction de Maurice Vaïsse.

Les éditions Peter Lang sont chargées de la réimpression des anciennes séries et de la publication des plus récentes. La série 1939-1944, l’une des dernières en date, est actuellement en cours de publication.

En cette année 1941, la France se trouve particulièrement affaiblie et marginalisée, placée sous la coupe directe de l’Allemagne dans une Europe largement dominée par ce dernier pays. En cette année 1941, qui voit la guerre européenne devenir une guerre résolument mondiale après l’invasion de l’URSS et l’attaque japonaise sur Pearl Harbor, Vichy dispose toujours d’un outil diplomatique en état de fonctionnement. Sa diplomatie, néanmoins, est sous tutelle bien que la neutralité dans cette nouvelle phase du conflit soit la règle.

La rupture avec Moscou à la fin du mois de juin le révèle alors même que des discussions pour la reprise des relations commerciales étaient engagées. Les agents français à l’étranger, malgré leurs difficultés matérielles, les entraves mises à leur mission, ou encore les problèmes de communication, informent de façon relativement claire le gouvernement de Vichy sur les préparatifs allemands ou encore sur le renforcement de l’emprise du IIIe Reich sur l’Europe médiane. C’est assez naturellement l’Europe qui occupe les diplomates français qui s’avèrent moins bien informés sur la situation asiatique. Malgré la volonté de Vichy de renouer avec des pays neutres, d’engager un dialogue renouvelé avec l’Espagne, de sonder les dispositions du Royaume-Uni et des États-Unis sur ses dispositions à son égard, son influence se trouve réduite à la portion congrue

Cet imposant volume de 1134 page présente 461 documents relatifs à cette année 1941.

M.B.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s